LE PROJET

INAME – Nationalisme méthodologique et théories politiques de l’immigration

Objet : Cette recherche porte sur la critique du nationalisme méthodologique et la manière dont elle affecte les théories politiques de l’immigration.

Problématique : Le « nationalisme méthodologique » consiste à étudier les processus et les acteurs sociaux en considérant les frontières nationales comme définissant l’échelle significative d’analyse. La critique du nationalisme méthodologique a initialement visé la sociologie (Martins, 1974), puis l’ensemble des sciences sociales, avant de se tourner, au début des années 2000, vers les études de la migration (Wimmer & Glick Schiller, 2002). Parce qu’elle remet en question la pertinence des frontières de l’Etat-nation comme unité privilégiée d’analyse, cette critique touche à l’objet même des études de la migration, les migrants étant habituellement définis comme des personnes nées étrangères à l’étranger et résidant dans un pays dont elles ont traversé la frontière. La question de savoir comment définir les migrants et étudier la traversée des frontières sans nationalisme méthodologique est une question émergente dans les études de la migration (Amelina et al. 2012).

 

Justification

Corpus et hypothèse

Calendrier

Equipe

Etat de l’art