SOCIÉTÉS PLURIELLES

Sociétés plurielles est un programme interdisciplinaire de l’Université Sorbonne-Paris-Cité
Il rassemble une cinquantaine de chercheurs et des chercheuses d’une douzaine de disciplines des sciences humaines et sociales.

Le programme Sociétés plurielles organise un séminaire mensuel et de nombreux colloques internationaux.

 

 

Prochain colloque:

Capture d’écran 2015-09-15 à 15.51.29

L’intérêt principal de l’approche cosmopolite est de contribuer à la fois à la critique de certaines conceptions essentialistes, chauvines, ethnocentrées qui traversent l’histoire des sciences sociales et d’inviter ces dernières à se confronter à la question de l’universalisme. Plus précisément, la sociologie cosmopolite se construit autour de la tension entre deux postures, le respect et la reconnaissance de la pluralité, des particularités des faits humains, et l’aspiration de les comprendre dans un cadre humain plus large. L’orientation cosmopolite que ce colloque invite à traiter souscrit à l’idée que si le cadre de référence pour l’observation des phénomènes sociaux est la société globale, il est nécessaire d’étudier la façon dont les imaginaires et les individus s’y inscrivent (consciemment ou non), en sont aussi bien les produits que les agents actifs de sa production. À cause des grands processus transnationaux qui façonnent les sociétés, les individus font la rencontre au quotidien et en permanence avec l’altérité. Loin d’être exceptionnelle, la différence est un élément central de nos sociétés de plus en plus « multiculturelles » et « plurielles ». Comme « l‘autre global’ est parmi nous » (Beck et Grande, 2010 : 417), il est crucial qu’une approche cosmopolite se fonde sur la façon dont l’altérité et la pluralité sont gérées par les individus, les groupes humains et les institutions.

Programme du colloque